Accueil » Agenda, Section adulte

Club de lecture – Lundi 19 février 2018 de 14h à 15h30

Pas encore de commentaire

Club de lecture

Lundi 19 février de 14h à 15h30

 

A l’initiative d’une de nos lectrices, un club de lecture adultes s’est formé à la Bibliothèque.

Il se réunit tous les mois, pour échanger pistes, idées de titres, coups de cœur, lectures d’extraits…

 
 

Compte-rendu du club de lecture du 22 janvier 2018

Geneviève entame la discussion autour du roman Ör, qui veut dire cicatrice en islandais, de A. Olafsdottir. Cela fait référence tant à la cicatrice sur le corps que dans un paysage, à une fonction qui n’est plus. Il s’agit ici du nombril. Ör est le roman poétique et profond, drôle, délicat, d’un homme qui s’en va – en quête de réparation. Selon Geneviève, ce roman n’égale pas Rosa Candida.

Cécile a eu le coup de cœur pour Laetitia de Ivan Jablonka. Ce sociologue et historien décrit la vie et la mort de Laetitia, cette adolescente de 18 ans assassinée en France. C’est avec tendresse qu’il parle de cette jeune fille et de sa vie pleine d’injustice. L’histoire est vraie, sans être romancée.

Gérard reprend ici un roman de Michel Claise Salle des pas perdus. Dans ce café schaerbeekois, de 1936 à 1945, tout un petit monde va se côtoyer dans une Belgique d’abord neutre, puis plongée dans la guerre – de la campagne des dix-huit jours à l’Occupation et jusqu’à la Libération. Mais certains connaîtront aussi l’Italie de Mussolini, l’Allemagne nazie, le front russe… Salle des pas perdus ou comment la violence transforme des gens très ordinaires. Ceux qui, dans la tourmente de la guerre, deviennent soudain des héros tragiques, refusant l’intolérance, le racisme, la lâcheté quotidienne et découvrant leur propre conscience à travers le regard des autres. Gérard nous parle encore d’une auteure et journaliste iranienne Chahdortt Djavann et deux de ses livres : Les putes voilées n’iront jamais au paradis et La muette. Une description réaliste de la condition de ces femmes prostituées dont la vie ne vaut rien, et de cette jeune adolescente qui, avec sa famille, est condamnée à mort à cause du comportement sexuel d’une tante. Son journal lui est parvenu de manière rocambolesque et elle en fait un récit journalistique.

Odette a découvert avec bonheur La vieille dame de la librairie de Jean Piat. Un jeune homme se lie d’amitié avec une vieille dame aveugle dans une libraire. La libraire lui fait découvrir le livre que cette dame a écrit dans sa jeunesse, décrivant sa vie durant la guerre 14-18. L’auteur relate les échanges autour de ce livre. Elle nous parle également de Une maison bruxelloise de Valentine de le Court. Mère de famille devenue femme de ménage par nécessité, Maria-Fernanda sera engagée de façon rocambolesque pour s’occuper de la demeure d’une famille énigmatique, dont les membres se laisseront peu à peu approcher au travers d’un foulard parfumé, d’un vase ou d’une lettre oubliée, sans jamais se rencontrer. Enigmatique et fort.

Anne-Françoise a apprécié un roman policier écrit par un magistrat italien dont le personnage principal est un avocat. Il s’agit de Les raisons du doute de Gianrico Carofiglio. Elle vient de commencer également à savourer Un an dans la vie d’une forêt de David G. Haskell, un biologiste américain qui découvre avec nous un mètre carré de terrain dans les Appalaches et sa transformation durant une année. C’est l’occasion de nous informer tant sur les végétaux, les champignons, les insectes et autres êtres vivants qui peuplent cet espace de vie. Nous y apprenons les différentes faces des merveilles de la nature.

Nos prochains rendez-vous : 19 février, 19 mars, 16 avril.

A bientôt,
Bonnes lectures !

Anne-Françoise et Edith
avec la collaboration de la Bibliothèque Hergé

 

Laisser un commentaire

Nous vous encourageons à garder une conversation courtoise et centrée sur le sujet de l'article.

Merci d'avance pour votre contribution.