Accueil » Agenda, Mais aussi, Section adulte

Club de lecture – Lundi 29 avril 2019 de 14h à 15h30

Pas encore de commentaire

Club de lecture

Lundi 29 avril de 14h à 15h30

 

A l’initiative d’une de nos lectrices, un club de lecture adultes s’est formé à la Bibliothèque.

Il se réunit tous les mois, pour échanger pistes, idées de titres, coups de cœur, lectures d’extraits…

 

Compte-rendu du club de lecture du 18 mars 2019

Geneviève présente Socrate dans la nuit de Patrick Declerck, écrivain belge mais aussi psychanalyste et philosophe. Hanté par sa maladie, l’auteur signe un premier roman à l’humour noir. Dérision, cynisme grinçant, parfois à la limite de l’acceptable, mais très bien écrit. Psychanalyste, Declerck est connu aussi pour l’étonnant exploit d’avoir partagé pendant des années la vie des SDF en en ayant retiré un essai, Les naufragés.

Carine nous parle avec passion de La preuve du paradis du Dr Eben Alexander. Y-a-t-il une vie après la mort ? Après avoir vécu une NDE (expérience de mort imminente) lors d’un coma, Eben Alexander, neurochirurgien à l’esprit rationnel, atteste de l’existence du Paradis. Un témoignage aussi extraordinaire que bouleversant, entrecoupé de chapitres plus scientifiques.

Odette n’a pas du tout apprécié et nous invite à ne pas perdre notre temps avec Sérotonine de Michel Houellebecq. Même si c’est bien écrit, il existe des livres plus intéressants sur les sujets abordés. C’est l’histoire d’un quadragénaire dépressif, qui se voit prescrire une nouvelle pilule du bonheur, avec des effets secondaires répertoriés et notamment sur la libido. Très déçue aussi par La nuit se lève d’Elisabeth Quin, présentatrice sur Arte. L’auteure découvre que son œil est malade et qu’un glaucome altère, pollue, opacifie tout ce qu’elle regarde. Elle risque de perdre la vue. Alors commence le combat contre l’angoisse et la maladie, nuits froissées, peur de l’aube.

Cécile a lu les Un été avec Homère. Pour écrire ce livre, Sylvain Tesson s’est retiré sur une île des Cyclades, au bord de la mer Égée, dans la lumière, l’écume et le vent. Référence à la beauté et à l’amour, hommage à Homère. Plein de poésie et de finesse. Un été avec Homère est à l’origine une série d’émissions diffusées pendant l’été 2017 sur France Inter.

Anne-Françoise se plonge dans La route de Chlifa de Michèle Marineau, pour sortir des longueurs de L’amour et les forêts (déjà présenté et peu apprécié). La route de Chlifa est un roman qui nous fait réfléchir sur nos jugements faciles envers les migrants. Ce n’est pas de la grande littérature mais c’est intéressant. Un livre à conseiller aux ados.

Gérard évoque La vraie vie d’Adeline Dieudonné, déjà présenté, une histoire assez semblable à Débâcle, de Lize Spit, tous deux très médiatisés… et peu appréciés ici. On se demande si ces livres valent vraiment le prix qu’on leur donne ?

Et pour terminer, Profondeurs de Hennig Mankell, présenté par Edith. Magnifique ! Probablement le roman le plus poétique de l’auteur. Triste, âpre, mélancolique… Mankell sonde les voies intérieures du cœur et cartographie nos vies, qui peuvent devenir de lents naufrages, entraînant tout et tous sur leur passage. Comme il est simple de vaciller dans le gouffre et partir à la dérive, brisant les branches qui nous retiennent… Un extrait : « La plus grande distance à laquelle je dois me mesurer, c’est celle qui me sépare de moi-même. Où que je sois, la boussole pointe de toutes parts vers l’intérieur de moi-même. Toute ma vie, j’ai usé de faux-fuyants et de détours pour essayer d’éviter de me retrouver face à moi-même. Je ne sais pas du tout qui je suis, et je ne veux pas le savoir. »

Prochains rendez-vous : lundi 29 avril, 27 mai et 24 juin à 14 heures.

A bientôt,
Bonnes lectures !

Anne-Françoise et Edith
avec la collaboration de la Bibliothèque Hergé

 

Laisser un commentaire

Nous vous encourageons à garder une conversation courtoise et centrée sur le sujet de l'article.

Merci d'avance pour votre contribution.