Accueil » Agenda, Section adulte

Club de lecture – Lundi 13 janvier 2020 de 14h à 15h30

Pas encore de commentaire

Club de lecture

Lundi 13 janvier de 14h à 15h30

 

À l’initiative d’une de nos lectrices, un club de lecture adultes s’est formé à la Bibliothèque.

Il se réunit tous les mois, pour échanger pistes, idées de titres, coups de cœur, lectures d’extraits…

 

Compte-rendu du club de lecture du 16 décembre 2019

Edith commence avec Je te promets la liberté de Laurent Gounelle. Par un récit imagé l’auteur présente l’ennéagramme, approche soufie ancienne qui décrit neuf grands types de personnalités. Chaque personnalité est une porte de l’âme. Une bonne manière de s’informer sur ce qu’est l’ennéagramme. Elle enchaîne sur Les gratitudes de Delphine de Vigan, qui met en scène une vieille dame qui perd des mots et les transforme, comme d’abord pour d’accord. Autour d’elle, deux personnages qui la visitent et illustrent avec elle la gratitude.

Geneviève a lu Né d’aucune femme de Franck Buysse. Histoire lourde et violente mais écrite avec finesse. Dans la Corèze un prêtre bénit le corps d’une jeune femme. Sous ses jupes, on a caché des cahiers qui racontent sa vie terrible. Déjà présenté par Odette.

Gérard nous parle de Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin Lugand. Comment, suite à une catastrophe personnelle, une femme remonte la pente grâce à des ressources insoupçonnées, dans des circonstances difficiles.

Eva a lu en anglais Lanny de Max Porter, histoire d’un petit garçon qui vit à la campagne, en liberté dans la nature, et qui va suivre des cours de dessin chez un vieil artiste. Un jour il disparaît. Le langage lui a beaucoup plu. Son premier livre, La douleur porte un costume de plume est plus poétique. Ils sont traduits en français.

Martine nous présente Gaspard des montagnes de Henri Pourrat. Baigné par une atmosphère fantastique, hanté par les légendes et les mythes de l’Auvergne, Gaspard des montagnes, grand prix du roman de l’Académie française, est le chef-d’œuvre de l’écrivain Henri Pourrat (1887-1959) et l’un des classiques de la littérature française. C’est désuet mais poignant.

Anne-Françoise termine avec deux livres. Un bel âge pour mourir de Barbara Abel. Intrigue poignante où deux femmes s’affrontent, avec pour l’une, un désir de détruire plein d’imagination, et pour l’autre, la tombée aux enfers sans merci. Elle enchaîne avec La Théo des fleuves de Jean-Marc Turine, qui relate la vie d’une vieille tzigane ayant vécu le vingtième siècle autour du delta du Danube avec les horreurs de l’avant guerre (1930), celles des déportations pendant la guerre et la suite qui ne vaut guère mieux. Il s’agit de la retranscription d’une chronique radio, ce qui lui donne un rythme très intéressant.

A bientôt,
Bonnes lectures !

Anne-Françoise et Edith

Laisser un commentaire

Nous vous encourageons à garder une conversation courtoise et centrée sur le sujet de l'article.

Merci d'avance pour votre contribution.