Accueil » Coups de coeur

La terre promise : Flamands en Wallonie par Pascal Verbeken

Pas encore de commentaire

La terre promise : Flamands en Wallonie par Pascal Verbeken


Ecrit en 2010, ce n’est pas l’intrigue qui m’a emballé mais l’Histoire de la Belgique au début du 19ème siècle. Partie de notre histoire trop peu enseignée et ignorée par tant de nos compatriotes. Près d’un million de travailleurs du Nord de notre pays sont venus, dans des conditions précaires, travailler dans le sillon Sambre et Meuse, pour survivre. Chez eux, après les faillites dans les usines de textiles, le retrait des capitaux dans les riches régions du Sud, la maladie dans les pommes de terre, il ne leur restait que cela, partir. La Belgique construisit alors maintes lignes de chemin de fer et de vicinaux pour les acheminer, nuit et jour, pendant des décennies. En lisant ces pages, écrites par un Flamand, j’ai éprouvé beaucoup d’émotions. Certes je connaissais cet épisode de notre histoire m ais à lire des textes écrits par eux et décrivant leurs joies et aussi leurs tristesses, j’en suis venu à penser que notre pays ne méritait pas aujourdhui de subir les dikats des séparatistes.
Pourquoi occulter cette partie de notre histoire ? Ce n’était pas la faute des ouvriers wallons si leur sous-sol recelait tant de richesses, ce n’était pas la faute des ouvriers flamands si à cette époque ils mouraient de misère dans leur Flandre autrefois si glorieuse.
Ce livre montre que l’accueil de ces milliers de travailleurs qui ne parlaient pas la langue locale (les wallons ne parlaient guère le français) ne fut pas toujours bon et que l’éloignement de leurs familles ne fut pas toujours bénéfique pour les Flamands.
Une ville comme La Louvière fut quasiment peuplée de Flamands avec toute une infrastructure, des églises, des cafés, des cercles de chez eux. Pourquoi ne retenir que les quolibets lancés par d’aucuns contre eux, alors que tant de jeunes filles wallonnes s’éprirent des grands flandrins venus du Nord.
Quelle époque où finalement la grandeur de la nature humaine transparait davantage que les mesquineries d’aujourd’hui.

Retrouvez ce livre à la bibliothèque

Un SuperBouquin de Gilbert Lescalier

Laisser un commentaire

Nous vous encourageons à garder une conversation courtoise et centrée sur le sujet de l'article.

Merci d'avance pour votre contribution.