Accueil » Agenda, Section adulte

Club de lecture – Lundi 16 avril 2018 de 14h à 15h30

Un commentaire

Club de lecture

Lundi 16 avril de 14h à 15h30

 

A l’initiative d’une de nos lectrices, un club de lecture adultes s’est formé à la Bibliothèque.

Il se réunit tous les mois, pour échanger pistes, idées de titres, coups de cœur, lectures d’extraits…

 
 

Compte-rendu du club de lecture du 19 mars 2018

Anne-Françoise nous présente Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle. C’est l’histoire d’un jeune homme qui sombre dans la déprime jusqu’à vouloir se suicider. Mais un personnage étrange lui sauve la vie et en échange il s’engage à faire tout ce qu’il lui demande. A travers les actions imposées, des situations compliquées, il retrouve peu à peu confiance en lui. Ce roman est une invitation à une réflexion sur nous-mêmes : qu’est-ce qui peut nous permettre de dépasser nos peurs et nos conditionnements, pour sortir du chemin tout tracé de notre vie lorsque celle-ci ne nous satisfait pas pleinement ? Une énigme qui tient en haleine jusqu’à la fin.

Geneviève nous parle avec enthousiasme du livre de Christine Augier : De l’ardeur: histoire de Razan Zaitouneh, avocate syrienne, qui retrace le parcours d’une activiste des Droits de l’Homme et icône de la révolution syrienne, enlevée en 2013 et toujours portée disparue. L’auteure explique à travers ce récit comment la Syrie a évolué depuis 40 ans. Un livre de référence !

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté. Inde : Smita est une Intouchable, elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école. Sicile : Giulia travaille dans l’atelier de son père, elle découvre un jour que l’entreprise familiale est ruinée. Canada : Sarah, avocate réputée, apprend qu’elle a un cancer. Elles ne se rencontreront pas et pourtant leurs histoires se relient et tissent une tresse d’espoir et de solidarité. Odette a été séduite par ce premier roman très bien écrit de Laetitia Colombani, La tresse.

Dans son premier roman Apprendre à lire, Sébastien Ministru livre un récit d’initiation filiale, le rapprochement entre un fils, cadre homosexuel, et son père, sarde, analphabète, acariâtre et rugueux. Le vieillard veut que son fils lui apprenne à lire. Désorienté, le fils se sert du plus inattendu des intermédiaires : un jeune prostitué aussitôt bombardé professeur. S’institue entre ces hommes la plus étonnante des relations. Il y aura des cris, il y aura des joies, il y aura un voyage. Le père, le fils, le prostitué. Un triangle sentimental qu’on n’avait jamais montré, tout de rage, de tendresse et d’humour. Un livre pour apprendre à se lire.

Charlotte présente Chanson douce, le deuxième roman de Leïla Slimani. Prix Goncourt. Le drame est annoncé dès le début : une nounou tue les deux enfants qu’elle garde. Puis flash-back. Tout au long de la lecture, on veut comprendre un tel acte. À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage mystérieux de la nounou, c’est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l’amour et de l’éducation, des rapports de domination et d’argent, des préjugés de classe ou de culture. Bien analysé sans tomber dans la lourdeur.

Cécile a bien apprécié un thriller de Linwood Barclay, Fenêtre sur crime. Thomas, atteint de schizophrénie, passe ses journées sur son ordinateur. Convaincu de l’imminence d’une attaque terroriste, il s’est donné pour mission de mémoriser les plans des grandes villes de la planète, mais en explorant virtuellement Manhattan, il pense avoir surpris une scène de meurtre, une femme à une fenêtre, la tête dans un sac, asphyxiée, et n’a désormais de cesse que de harceler son frère Ray pour qu’il aille vérifier sur place.

Anne-Françoise nous lit un extrait de Anatolia rhapsody de Kenan Görgün, une narration-essai où l’auteur pose un regard personnel, tendre mais lucide sur les combats de l’immigration, sur la langue, sur le rapport à l’autre et à la communauté, à la sexualité et au mariage, à la tradition et à la modernité.

Et enfin, Les poches cousues de Michel Claise et Alain-Charles Faidherbe. En refusant de suivre les directives que les corrompus tentent de lui imposer, en dénonçant les malversations financières qu’il découvre, un juge intègre devient la cible de toutes les stratégies de déstabilisation inimaginables, faux témoignages, procédures falsifiées, menaces de mort, jusqu’à la violence ultime portée contre sa famille. L’histoire est romancée, mais la vérité est nue sous le manteau de l’imagination. Très bien écrit et poignant, nous dit Odette.

Prochaines dates: 16 avril, 7 mai, 4 juin, 2 juillet à 14h

A bientôt,
Bonnes lectures !

Anne-Françoise et Edith
avec la collaboration de la Bibliothèque Hergé

 

un commentaire »

  • NOTTET dit:

    Bonjour,

    Je souhaiterais participer aux activités de votre club lecture adulte mais, sauf erreur de ma part, toutes vos séances sont programmées à 14 h. Es ce un critère de sélection ?

Laisser un commentaire

Nous vous encourageons à garder une conversation courtoise et centrée sur le sujet de l'article.

Merci d'avance pour votre contribution.