Accueil » Agenda, Section adulte

Club de lecture – Lundi 18 février 2019 de 14h à 15h30

Pas encore de commentaire

Club de lecture

Lundi 18 février de 14h à 15h30

 

A l’initiative d’une de nos lectrices, un club de lecture adultes s’est formé à la Bibliothèque.

Il se réunit tous les mois, pour échanger pistes, idées de titres, coups de cœur, lectures d’extraits…

 
 

Compte-rendu du club de lecture du 21 janvier 2019

Anne-Françoise nous présente Patria de Fernando Aramburu qui retrace l’histoire du pays basque, du post-franquisme jusqu’à la fin de la lutte armée. « Patria » s’attache au quotidien de deux familles séparées par le conflit fratricide. Comment sont nées les haines au quotidien ? Comment continuer à vivre ensemble ? … Évocation d’un autre livre du même auteur : Viaje con Clara por Alemania, pas encore traduit en français. Descriptions cocasses des personnages.

Cécile a beaucoup aimé Les rêveurs d’Isabelle Carré, une autobiographie émouvante et sensible. Très bien écrit. Un extrait : “J’ai préféré l’imaginer, ainsi que je l’ai fait tout au long de ce récit, comme nous le faisons sans cesse avec nos souvenirs, nous accrochant à eux, à quelques faits concrets, solides, incontestables, pour combler ensuite les trous, des pans entiers de notre histoire, les chapitres qui se sont effacés, ceux que nous avons pris soin d’enfouir, et les féconder de notre imaginaire.”

Odette a été profondément touchée par My absolute darling de Gabriel Tallent. C’est l’histoire d’une ado de 14 ans, Turtle, sous l’emprise d’un père abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie. Odette souligne que l’auteur explique bien comment une personne en arrive à ne rien dire malgré les violences qu’elle subit.

Jeannie a trouvé passionnant Lettres à Anne de François Mitterrand qui, à 46 ans, rencontre une jeune fille de 19 ans. Il lui écrira, jusqu’à la veille de sa mort, plus de mille lettres témoignant d’un amour secret et indéfectible. Ce recueil nous dévoile des aspects totalement inconnus de cet homme qui fut président. Un extrait: « Je vous écris tandis que s’éteignent les dernières notes de notre « Alléluia ». Souvent j’écoute ce chant. Il me parle de vous, Anne. Je pense qu’il vous ressemble, ou du moins, à une certaine Anne, la plus secrète, la plus vraie, la plus exigeante. J’aime que cette Anne-là existe. Pour l’atteindre il faut du silence et de la force. Ce n’est pas commode. Mais passionnant. »

Geneviève présente une nouvelle satyrique de Boulgakov, Cœur de chien. 1925, l’année où il rédige cette nouvelle fantastique, est aussi celle où la police politique commence à le surveiller. « Cœur de chien » relate l’expérience, dans l’Union Soviétique contemporaine, d’une figure de Dr Frankenstein. Un médecin greffe sur un chien, qu’il a appelé Bouboul, une hypophyse et des glandes génitales humaines. L’échec est complet : Bouboul, qui demande à se faire appeler Bouboulov, est un être grossier, qui adhère stupidement aux dogmes soviétiques. Le médecin et son assistant, représentants de l’ancien monde, cohabitent difficilement avec cette créature… Très beau aussi, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier de Patrick Modiano, qui a beaucoup écrit sur les juifs et la période de l’occupation. On entre tout de suite dans le mystère et il faut une grande concentration pour ne pas perdre le fil.

Edith est plongée depuis quelques mois dans les enquêtes du département V de l’écrivain danois Jussi Adler-Olsen. Sept tomes à lire avec délectation. Thrillers policiers très bien écrits et à l’humour décapant. Préférable de les lire dans l’ordre : Miséricorde, Profanation, Délivrance, Dossier 64, L’effet papillon, Promesse, Selfies.

Où passe l’aiguille de Véronique Mougin, très apprécié d’Odette. Tomas, 14 ans, saisi en 1944 par la déportation. Affecté à l’atelier de réparation des uniformes rayés alors qu’il ne sait pas enfiler une aiguille, il apprend là le métier. Des confins de l’Europe centrale au sommet de la mode française, de la baraque 5 aux défilés de haute couture, « Où passe l’aiguille » retrace le voyage de Tomas, sa vie miraculeuse, déviée par l’histoire, sauvée par la beauté, une existence exceptionnelle inspirée d’une histoire vraie… Odette a aussi adoré En attendant la vague de Gianrico Carofiglio. Des personnages se croisent, se rencontrent et s’entraident dans une Rome mystérieuse et enchanteresse, en quête de leur vérité intime et mus par le désir d’affronter l’existence à la manière du surfeur qui attend patiemment la vague pour la chevaucher.

Anne-Françoise, fort émue par Les souvenirs de David Foenkinos, un livre sensible. L’auteur y décrit le lien entre les grands-parents en fin de vie et leurs petits-enfants. Avec une énigme ici : la grand-mère a disparu de la maison de retraite.

Cécile termine avec L’intérêt de l’enfant de Ian McEvan. Angleterre. Fiona Maye, 59 ans, juge aux affaires familiales, sensible et cultivée, doit trancher, examiner des situations hautement conflictuelles chaque jour. Surgit un cas urgent, l’état de santé d’Adam Henry, 17 ans – atteint de leucémie – fils de témoins de Jéhovah. Il refuse, au nom de sa foi, la transfusion qui lui sauverait la vie. Où se trouve l’intérêt de l’enfant ? Faut-il respecter le choix de cet adolescent presque majeur, d’intelligence précoce ? Dans le respect des convictions de ses parents, que lui- même a épousées ? Ou dans la contrainte à accepter le traitement que souhaite lui prodiguer le corps médical ? Ce dilemme éthique forme la clé de voûte de ce roman admirablement maîtrisé et porté à l’écran en 2017 (My Lady, un film réalisé par Richard Eyre avec Emma Thompson).

Prochain rendez-vous le 18 février à 14 heures.

A bientôt,
Bonnes lectures !

Anne-Françoise et Edith
avec la collaboration de la Bibliothèque Hergé

 

Laisser un commentaire

Nous vous encourageons à garder une conversation courtoise et centrée sur le sujet de l'article.

Merci d'avance pour votre contribution.