Accueil » Section adulte, Section jeunesse

Coup de gueule des bibliothécaires : y a pas que la banquise qui craque !

5 commentaire

Les bibliothécaires, eux aussi, en ont parfois marre de la dérive et de la détérioration, voire de la disparition de leurs espèces protégées… !

Sans doute cela vous est-il déjà arrivé de retrouver votre appartement, votre maison, votre jardin… « dévastés » par des invités un peu trop enthousiastes. Ou encore de récupérer, dans un état épouvantable, un objet gentiment prêté à un membre de la famille, un voisin, un ami, une connaissance.

Cet effet dévastateur, nous, bibliothécaires, y sommes quotidiennement confrontés. Explications.

Peut-être l’ignorez-vous, mais les bibliothécaires travaillent quand la bibliothèque n’est pas ouverte au public.

Tous les jours nous passons beaucoup de temps à ranger les livres rapportés par les lectrices et lecteurs lors de la séance de prêt de la veille, mais également à remettre à leur place les innombrables spécimens abandonnés sur le tapis, sur le sol, sur les tables ou les chaises, glissés sous les étagères ou encore replacés distraitement dans le mauvais rayonnage… Sans oublier les livres détériorés que nous devons nettoyer, recoller, réparer… Depuis quelques temps, cet étrange phénomène de dérangement et de détérioration s’est fortement accentué. En voici deux exemples, en 5 photos (cliquez pour agrandir) :

Photos 1, 2 & 3 : le coin des petits, impeccablement rangé avant l’ouverture de la bibliothèque et ce même coin « saccagé » après quelques heures d’ouverture.

Photos 4 & 5 : l’espace « Banquise » de notre exposition Urgence pop-up : ça bouge pour la planète !, à l’entrée de la bibliothèque, petit écrin douillet invitant les usagers/usagères à une pause lecture paisible, avant l’ouverture (endroit accueillant) et en fin de journée (endroit « dévasté »).

Même si nous savons que la grande majorité des lecteurs sont respectueux de la bibliothèque, un petit nombre suffit à produire énormément de désordre et de dégradations. Ces constatations presque journalières démontrent, de la part de certaines personnes, un manque total de respect pour les livres et le travail des bibliothécaires. Cela est d’autant plus dommageable que tout le temps que nous passons à remettre de l’ordre est autant de temps que nous ne pouvons pas consacrer à ce qui fait l’âme de notre métier : choix des nouveautés, commandes, encodage, équipement des livres, accueil de classes et d’associations, préparation des animations, projets d’expositions, rencontres, balades littéraires, ateliers d’écriture et créatifs, portage à domicile… bref tout ce qui nous permet de vous offrir un service de qualité.

Mais nous ne désespérons pas, loin de là ! Nous comptons bien persévérer dans la protection et la sauvegarde de notre patrimoine parfois menacé d’extinction. Et bien sûr, nous continuerons à vous accueillir chaleureusement et à vous conseiller le mieux possible. Nous vous demandons juste un petit coup de pouce pour garder ce lieu hospitalier ce qui, vous l’avouerez, est nettement plus sympathique qu’un grand coup de gueule !

Votre équipe de bibliothécaires,
Catherine, Bernard, Catherine, Cécile, Daniel, François, Joël, Lilian, Vanessa

5 commentaires »

  • Thibaulkt dit:

    Courage ! Et merci pour votre investissement.

    Peut-être que certains utilisateurs ne se rendent même pas compte qu’ils pourraient grandement vous faciliter la tâche moyennant un peu de rangement et de soin. Suggestions : relayer l’appel ci-dessus par voie de quelques affiches bien placées et bien formulées. Et circuler dans la bibliothèque pour faire acte de présence et éventuellement rappeler à l’ordre la personne surprise en plein acte de négligence.

  • Henri Zerdoun dit:

    Sans parler des ouvrages qui disparaissent « mystérieusement » ainsi « Deslivres et vous »Editions Eboris et Solitude,solitude Editions Autrement.
    Bon courage à toute l’équipe…
    Assez d’accord avec le mail de Tibaulkt lorsqu’il mentionne l’idée de relayer l’appel ci-dessus par voie de quelques affiches bien placées et bien formulées. Et circuler dans la bibliothèque pour faire acte de présence et éventuellement rappeler à l’ordre la personne surprise en plein acte de négligence…
    Bien à vous,
    H.Z

  • esmeralda dit:

    Oh là là…c’est totalement irrespectueux…Certaines personnes ne comprennent pas qu’il faut accompagner l’enfant jusqu’à ce qu’il intègre les règles dans un lieu (parler doucement, passer les pages par le coin et non pas par le milieu, ranger, bien traiter les livres, laisser les choses en état…). Peut-être que des affiches rappelant ces quelques règles pourraient aider? Ou accueillir les plus petits lorsqu’ils font une carte de membre avec leurs parents pour expliquer ces règles de vive voix? Je compatis avec vous, courage…

  • esmeralda dit:

    Et aussi… »Les enfants sont sous la surveillance/responsabilité de les adultes les accompagnant », pour que ces derniers prennent conscience aussi qu’ils ont un rôle à jouer de leur côté…

  • esmeralda dit:

    des adultes* (je ne peux modifier les commentaires après coup, désolée pour les fautes)

Laisser un commentaire

Nous vous encourageons à garder une conversation courtoise et centrée sur le sujet de l'article.

Merci d'avance pour votre contribution.