Accueil » Agenda, Section adulte

Club de lecture – lundi 9 mars 2015 de 14h à 15h30

Un commentaire

Club de lecture

Lundi 9 mars de 14h à 15h30

 
 

Depuis plus d’un an, à l’initiative d’une de nos lectrices, un club de lecture adultes s’est formé à Bibliothèque.

Il se réunit tous les mois, pour échanger pistes, idées de titres, coups de cœur, lectures d’extraits…

Compte-rendu de la dernière séance

Chantal ouvre la séance avec Bad girl de Nancy Huston, où l’auteure canadienne nous livre par petites histoires courtes la vie de ses ancêtres. Elle s’adresse aussi au foetus qu’elle fut, et qui n’aurait pas du naître. Autres titres appréciés du même auteur : Lignes de faille et L’empreinte de l’ange.

Edith nous raconte La singulière tristesse du gâteau au citron d’Aimée Bender, une animatrice d’ateliers d’écriture aux Etats-Unis. L’héroïne est une enfant, puis une adolescente, qui se découvre un don particulier vis-à-vis de la nourriture, une sensibilité qu’elle a des difficultés à gérer. Une métaphore de ce passage qu’est l’adolescence.

Geneviève aborde Pierre de patience d’Atiq Rahimi, où une femme revit en parlant à son mari immobilisé par une blessure de guerre, sans savoir s’il l’entend. Il s’en est suivi un débat à propos de l’écoute entre les membres du club.

Marie Louise nous vient avec un policier d’Alain Mabankou : Tais-toi et meurs, où le personnage principal, dans un milieu d’immigrés africains à Paris, est détruit par ce milieu fermé, régi par des codes ou lois très particuliers.

Isabelle nous parle de Meursault contre-enquête de Kamel Daoud, il s’agit de la suite de L’étranger de Camus : après le meurtre d’un arabe par Meursault, le point de vue de l’arabe est développé. Pour bien comprendre, relire le livre de Camus est conseillé.

Gérard présente Les naufragés de l’île Tromelin de Irène Frain, basé sur des faits réels. Une partie de la cargaison d’esclaves et de l’équipage d’un bateau échoue sur une île. Une nouvelle embarcation permet à certains d’atteindre Gibraltar, sans se soucier de ceux qui sont restés sur l’île. Qu’adviendra-t-il de ceux qui sont restés sur l’île ?

Michel a été séduit par une BD : Quand souffle le vent de Bonin et Galandon. Dans le nord de la France minière, au début du 20ème siècle, des Tziganes sont utilisés par les autorités comme briseurs de grèves. Une histoire d’amour naît entre un mineur et une tzigane, on retrouve Germinal de Zola. En plus les dessins sont magnifiques.

Anne-Françoise a lu Existence de Eric Reinhardt, qui lui rappelle beaucoup par le thème La tête de l’emploi de Foenkinos, mais en moins drôle et plus confus, car l’auteur mélange les moments de l’histoire dans son récit, et nous fait découvrir en fait la confusion mentale du personnage en déchéance progressive. Elle nous parle aussi de La motivation d’Antoine de la Garanderie, le concepteur de la gestion mentale. Il s’en suit un débat sur le manque de formation des enseignants.

Francis nous apporte aussi des BD de science-fiction avec Le cycle de Cyann de Bourgeon-Lacroix. Il recommande plus spécialement La source et la sonde, Six saisons sur Ilo et La clé des confins qui est un descriptif du monde imaginaire créé par les auteurs.

Gérard et Edith terminent avec deux romans policiers : L’ombre d’Ana de Patrick De Jonghe, écrit par le professeur de clarinette de Gérard (peu diffusé) et La souris bleue de Kate Atkinson, policier qui travaille sur des enquêtes non abouties.

Bien à vous,
Anne-Françoise
avec la collaboration de la Bibliothèque Hergé

 

un commentaire »

  • Robinet éVier dit:

    J’ai trouvé des articles merveilleux ici. J’adore votre message.
    Donc, excellent!

Laisser un commentaire

Nous vous encourageons à garder une conversation courtoise et centrée sur le sujet de l'article.

Merci d'avance pour votre contribution.